You are here: Home / Collections Rules / Règlement des collections FR / 8. Utilisation des collections

8. Utilisation des collections

by Mars user test last modified Jun 08, 2017 10:29 AM

8.1 Recherche

  • Chercheurs de l'IRSNB

Voir Procédure de valorisation du Système Management Quality Environnement Safety SMQES P15-04 / point 3.2.1.1 / Chercheurs de l'IRSNB

  • Visiteurs externes

Voir Procédure de valorisation du Système Management Quality Environnement Safety SMQES P15-04 / point 3.2.1.2 / Visiteurs externes

  • Prêts scientifiques pour étude hors IRSNB

Voir Procédure de valorisation du Système Management Quality Environnement Safety SMQES P15-04 / point 3.2.2 / Hors IRSNB

8.2 Expositions

  • Exposition IRSNB permanente

Voir Procédure de valorisation du Système Management Quality Environnement Safety SMQES P15-04 / point 3.3.1.1 / Exposition permanente 

  • Exposition IRSNB temporaire

Voir Procédure de valorisation du Système Management Quality Environnement Safety SMQES P15-04 / point 3.3.1.2 / Exposition temporaire 

  • Exposition externe

Voir Procédure de valorisation du Système Management Quality Environnement Safety SMQES P15-04 / point 3.3.2 / Hors IRSNB

8.3 Prélèvements destructifs

L’IRSNB a une obligation de maintenir un équilibre entre les nécessités de la recherche et la conservation des collections pour le futur.
Cette obligation s’applique aussi bien à l’intégrité physique et chimique des spécimens qu’aux données qui y sont associées.
Les conditions d’obtention de prélèvements destructifs figurent dans le « Règlement des prélèvements destructifs » (annexe 3).
Les critères d’évaluation pour l’obtention de prélèvements sont :

  1. l’utilisation qui sera faite du matériel et l’intérêt scientifique du projet,
  2. la rareté, l’importance scientifique et la valeur monétaire du matériel,
  3. la quantité de matériel nécessaire et les limitations de la quantité de matériel disponible,
  4. la compétence des chercheurs, leur expérience de la méthode d’analyse proposée et la convenance de cette méthode comme la moins intrusive et la plus appropriée à la problématique,
  5. les ressources du chercheur, incluant l’existence de matériel disponible dans sa propre institution,
  6. la possibilité pour l’IRSNB de recevoir du matériel en échange de la perte des échantillons,
  7. en cas d’extraction de l’ADN, la mise à disposition dans une banque de données accessible à la communauté scientifique, des séquences d’ADN, dument référencées.
  8. dans la mesure du possible, les prélèvements et les analyses doivent être faits à l’IRSNB.

La demande est examinée par le Conservateur qui, pour évaluer son bien-fondé, consulte les Scientifiques de l’Institut. Si les avis sont positifs, le Conservateur marque son accord pour autant que le demandeur approuve et signe le Règlement des prélèvements destructifs (annexe 3).
Le Service Scientifique du Patrimoine est chargé de vérifier si les accords entre le demandeur et l’Institut, tels qu’exposés dans le Règlement des prélèvements destructifs, ou précisés dans un accord écrit, sont respectés. En cas de non-respect des accords, le demandeur ou son Institution pourront se voir refuser de nouvelles demandes.

 

 
 
 
 
 
Patrick Semal
(Head conservator)
+32 (0)2 627 43 80
  patrick.semal@naturalsciences.be